N° 231 - Octobre 2018

Proposer des soins de remédiation cognitive

FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans une perspective de rétablissement, la remédiation cognitive vise à améliorer durablement les processus cognitifs (attention, mémoire, fonctions exécutives, cognition sociale et métacognition), parfois lourdement impactés dans certaines pathologies psychiatriques. Son efficacité repose sur un cadre thérapeutique précis, adapté à chaque patient en fonction de ses capacités et de ses objectifs. Malgré son intérêt incontestable en termes de qualité de vie pour l’usager, elle reste insuffisamment développée sur le territoire. Repères théoriques et pratiques.

Pack RETABLISSEMENT

N° 88 Schizophrénie et troubles cognitifs
N° 126 Psychoéducation : de quoi parle-t-on ?
N° 166 Rétablissement et psychose
N° 202 Schizophrénie et fonctionnement social
N° 231 Proposer des soins de remédiation cognitive

Plus d’informations

N° 212 - Novembre 2016

L'empowerment en santé mentale

L’empowerment est un processus par lequel l’individu acquiert du « pouvoir d’agir ». Pour l’usager en santé mentale, il reste particulièrement difficile de s’engager dans cette …

Plus d’informations

N° 183 - Décembre 2013

Schizophrénie et relation à l'autre

Dans la schizophrénie, les patients font souvent des erreurs d’interprétation dans leurs relations et souffrent d’un appauvrissement général de leurs compétences sociales. Ces troubles impactent …

Plus d’informations

N° 166 - Mars 2012

Rétablissement et psychose

Concept anglo-saxon, porté par des mouvements d’usagers, le processus du rétablissement décrit un cheminement personnel pour se remettre de la maladie et se réinsérer dans …

Plus d’informations