N° 231 - Octobre 2018

Remédiation cognitive dans la schizophrénie

Auteur(s) : Nicolas FRANCK, Professeur de psychiatrieNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans la schizophrénie, les troubles cognitifs sont présents chez 4 personnes sur 5. Il est donc essentiel de réduire ces troubles, qui impactent la vie quotidienne et le rétablissement. La remédiation cognitive renforce durablement les capacités fonctionnelles des usagers et les bénéfices sont significatifs.

Dans la schizophrénie, au-delà des symptômes (regroupés en 3 dimensions : positive, négative et désorganisation), les troubles cognitifs contribuent fortement au handicap psychique. Dans une perspective de rétablissement, il est indispensable de proposer des soins de remédiation cognitive, pour réduire l’impact de ses troubles dans la vie quotidienne. Divers outils thérapeutiques peuvent être utilisés pour réentraîner les fonctions altérées ou favoriser une compensation des troubles cognitifs en s’appuyant sur les fonctions préservées. Cet article reprend les prérequis nécessaires à la mise en place de la RC.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro