N° 240 - Septembre 2019

Le déni pour survivre

Auteur(s) : Nicolas Gougoulis, Psychiatre, PsychanalysteNbre de pages : 6

Le déni est un mécanisme de défense du moi, qui rejette hors du champ psychique toute donnée menaçante. S’il est présent au cours du développement psychique ordinaire du sujet, il prend un caractère pathologique dans les structures perverses et psychotiques. Introduction à une notion riche et souvent mal comprise.

Lire la suite

5,00 €
N° 240 - Septembre 2019

Entretien motivationnel : de la résistance à la «discorde»

Auteur(s) : Emeric Languerand, Psychologue psychothérapeuteNbre de pages : 5

Au lieu de parler de la « résistance » du patient à changer, Miller et Rollnick, les concepteurs de l’entretien motivationnel, proposent aujourd’hui le terme de « discorde ». Une évolution qui permet de mettre l’accent sur une capacité à changer mise en difficulté ou empêchée.

Lire la suite

5,00 €
N° 240 - Septembre 2019

Le déni dans le suivi d’agresseurs sexuels

Auteur(s) : Christophe Patural, PsychologueNbre de pages : 4

« Je ne suis pas coupable ! » La plupart du temps, les détenus auteurs de violences sexuelles nient leurs actes. Pour installer une alliance thérapeutique, le clinicien doit déployer différentes stratégies et exploiter le déni non comme un frein, mais comme un repère et un outil.

Lire la suite

5,00 €
N° 239 - Juin 2019

« Si seulement je pouvais remonter le temps »

Auteur(s) : Kevin Groguenin, PsychologueNbre de pages : 6

La trentaine, Dylan est incarcéré pour un passage à l’acte incestueux. Mobilisant sa propre histoire et ce qui peut faire sens pour lui, la conversation hypnotique, en s’appuyant notamment sur des métaphores, lui permet de prendre conscience de son passé abandonnique et de reconnaître son acte, pour se reconstruire psychiquement.

Lire la suite

5,00 €
N° 225 - Février 2018

La question du médicament au coeur de l’ETP

Auteur(s) : Thomas Charpeaud, psychiatre et Pierre-Michel Llorca, Pr de psychiatrieNbre de pages : 4

S’il est une question où la relation médecin patient reste très déséquilibrée, c’est sans doute celle du
médicament. Au-delà de l’observance, l’ETP engage un véritable changement de paradigme.

Lire la suite

5,00 €
N° 225 - Février 2018

Pour un usager codécideur de son traitement

Auteur(s) : Baptiste Gaudelus, infirmier, master Sciences cliniques infirmièresNbre de pages : 7

L’objectif de la psychoéducation n’est pas d’expliquer aux usagers ce qu’ils devraient faire mais de leur transmettre des stratégies de soin. Parmi elles, le traitement médicamenteux occupe une place importante, où le patient doit pouvoir exercer son choix libre et éclairé.

Lire la suite

5,00 €
N° 225 - Février 2018

Observance thérapeutique : objectif ou processus?

Auteur(s) : Jean-Marie Revillot, cadre de santé, dr en sciences de l'éducation et formateur consultantNbre de pages : 4

Les liens tressés entre observance, empowerment et autonomie expliquent combien l’observance est un processus plus qu’un objectif. Questions à Jean-Marie Revillot, cadre de santé, docteur en sciences de l’éducation, et formateur.

Lire la suite

5,00 €
N° 225 - Février 2018

Le programme d’ETP « Vivre avec ses médicaments »

Auteur(s) : Sonia Bedjidian, pharmacienne Ph, Coordinatrice Groupe d'Education Thérapeutique GET 66Nbre de pages : 6

Le CH de Thuir propose « Vivre avec ses médicaments », un programme d’éducation thérapeutique ciblé sur le médicament en psychiatrie. Illustration avec le parcours de Madame D., sous divalproate de sodium et aux prises avec de nombreuses inquiétudes.

Lire la suite

5,00 €
N° 223 - Décembre 2017

Trouble bipolaire et addiction : l’entretien motivationnel

Auteur(s) : Guillaume Chabridon, praticien hospitalier et Myriam Pouzet, infirmièreNbre de pages : 6

Une équipe de secteur s’appuie sur l’approche motivationnelle pour aider Pascal, un patient bipolaire qui souffre également d’addictions multiples, à s’engager dans un réel processus de soins.

Lire la suite

5,00 €
N° 222 - Novembre 2017

Arguments cliniques pour ne pas isoler et/ou attacher un patient

Auteur(s) : Natalie Giloux, psychiatre, praticien hospitalierNbre de pages : 6

L’isolement reste une mesure de sécurité parfois nécessaire en psychiatrie, pour mettre à l’écart des sujets perçus comme dangereux ou trop vulnérables. Mais sa nature n’est pas thérapeutique et cette décision peut vite être contre-productive pour le soin. Repères pour penser des pratiques d’isolement et de contention « en dernier recours ».

Lire la suite

5,00 €