Pack DIMENSION RELATIONNELLE DU SOIN

FacebookTwitterLinkedInEmail

5 numéros consacrés à la dimension relationnelle du soin pour 62 euros au lieu de 84 €.

N° 158
L'empathie dans les soins

N° 181
L'alliance thérapeutique en question

N° 195
La relation d'aide

N° 230
La dimension relationnelle du soin

N° 234
Oser la relation en psychiatrie !

N° 234 - Janvier 2019

Oser la relation en psychiatrie !

Si en psychiatrie, les soignants affirment souvent que la relation constitue le cœur de leur métier, elle ne va pourtant pas de soi et relève même parfois d’une certaine audace. Qu’est-ce qui « fait » rencontre ? Peut-on soigner sans engager une part de soi-même ? Comment rester en relation avec ceux qui attaquent le lien à l’autre ? Comment moduler sa présence en fonction de l’évolution des troubles ? L’organisation des soins peut-elle favoriser une juste présence soignante et de quelle façon ?

Consulter le sommaire

N° 230 - Septembre 2018

La dimension relationnelle du soin

La relation de soin se présente comme une attention particulière à autrui, par laquelle s’expriment l’intérêt que l’on porte à une personne et la reconnaissance de sa singularité. Cette relation soignante ne repose pas sur une technique de communication particulière. Il s’agit plutôt d’une disposition d’esprit spécifique qui s’ajuste à la réalité psychique du sujet. Le soignant s’appuie sur des savoirs expérientiels, mais aussi sur sa propre créativité. Dans un contexte où les professionnels dénoncent une perte de sens de leur pratique, comment réinvestir l’aspect relationnel des soins?

Consulter le sommaire

N° 195 - Février 2015

La relation d'aide

Que recouvre aujourd’hui la notion « fourre-tout » de relation d’aide dans les soins ? Le modèle initial de Rogers, centré sur la personne, est sorti du champ étroit de la psychothérapie et a essaimé au point souvent de décrire toute relation soignant-soigné. Depuis le seuil de la rencontre jusqu’à la construction du lien, la relation d’aide est une pratique exigeante qui nous renvoie à notre nature d’être humain.  

Consulter le sommaire

N° 181 - Octobre 2013

L'alliance thérapeutique en question

L'alliance thérapeutique renvoie à une collaboration idéalement symétrique unissant des partenaires autour d’un même but : soigner, être soigné. La recherche et l'expérience montrent cependant combien cette notion est complexe. Explorant la nature de ce lien fluctuant, une clinique de l’alliance thérapeutique met au jour une dissymétrie et des enjeux inconscients qu’il convient d’intégrer à la pratique.

Consulter le sommaire

N° 158 - Mai 2011

L'empathie dans les soins

Généralement limitée au soin et à la psychothérapie, l'empathie, sous l'influence des neurosciences, gagne l'ensemble du corps social. En attendant l'avènement de la société empathique qui nous est promise, recentrons-nous sur le soin, sur cette capacité à ressentir les affects de l'autre et à comprendre le monde à sa façon. Si l'empathie favorise la solidarité et les comportements altruistes, elle ne nous protège pas des relations d'emprise, ni de la désempathie.

Consulter le sommaire