N° 256 - Mars 2021

Suicide : travailler avec l’entourage

Auteur(s) : Michèle PACAUT-TRONCIN, psychiatre, et Patrick POLO, psychologueNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Face à des conduites suicidaires, il est essentiel de prendre en considération tous les proches, au sens large, y compris les équipes soignantes endeuillées par le suicide d’un patient ou d’un résident. Présentation d’une pratique élaborée au fil de l’expérience…

Le nombre de personnes concernées par le décès par suicide d’un proche est évalué à 6 endeuillés directs et 20 personnes touchées (1).
Entre 1,2 milllion et 4 millions de personnes sont donc concernés chaque année par le suicide ou la tentative de suicide d’un proche, en France (2). Bien que cette donnée date de plus de 10 ans, elle reste d’actualité, puisque les chiffres de décès par suicide et de tentatives de suicide restent globalement similaires.
L’impact pour l’entourage est souvent durable. Selon qu’une personne est en crise suicidaire ou a fait une tentative de suicide ou que celle-ci soit létale, il est différent, souvent considérable, et toujours à prendre en considération par les professionnels de santé.
Selon les circonstances, le travail avec les proches est également différencié, dans ses buts et ses méthodes.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro