N° 257 - Avril 2021

Pharmacothérapie des troubles de l’adaptation

Auteur(s) : Thomas CHARPEAUD, psychiatre, et Pierre-Michel LLORCA, professeur de psychiatrieNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

La prise en charge pharmacologique des troubles de l’adaptation, essentiellement basée sur les benzodiazépines, est secondaire et doit se faire avec précaution compte tenu des effets indésirables nombreux.

Les troubles de l’adaptation représentent une entité clinique hétérogène et encore mal connue, bien qu’il s’agisse de diagnostics fréquemment posés en pratique courante (voir aussi l’article de F. Ferreri, p. 32). Le caractère « sub-syndromique » de ces troubles a tendance à les positionner de manière secondaire, par rapport aux entités diagnostiques plus « bruyantes » d’un point de vue clinique, comme l’épisode dépressif caractérisé ou le trouble stress post-traumatique, principaux diagnostics différentiels (1). À ce titre, les données issues de la recherche sur les prises en charge pharmacologiques des troubles de l’adaptation sont limitées. Elles concernent pour l’essentiel des modalités psychothérapiques brèves, afin de répondre au profil évolutif souvent court de ces troubles. Mais le recours aux médicaments anxiolytiques représente une solution facile à mettre en œuvre, et souvent efficace, à l’heure où l’accès à des psychothérapies brèves n’est pas toujours simple.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro