N° 257 - Avril 2021

Covid-19 : ébranlements collectifs et individuels

Auteur(s) : Véronique BARFETY-SERVIGNAT, psychologue clinicienneNbre de pages : 8
FacebookTwitterLinkedInEmail

Aujourd’hui, l’incertitude, l’angoisse collective de la potentialité mortelle de la covid-19 et la difficile projection dans le « monde d’après » demandent de maintenir un bouclier défensif épuisant.

Depuis plus d’un an, le monde traverse une crise sanitaire inédite. Situation de menace de grande ampleur, la pandémie de covid-19 balaye habitudes et certitudes, produit confusion et désorganisation dans les sociétés, les relations sociales et chez les individus. En France, nous oscillons entre périodes de confinement strict, partiel, régional… à des temps moins réglementés, ponctués de bulletins sanitaires hebdomadaires, desquels nous ne sortons jamais sans lever la menace diffuse et pourtant bien réelle de la covid-19. En psychologie et en psychopathologie, la clinique du confinement est déjà connue, notamment dans des contextes transitoires d’événements exceptionnels (voyage spatial, course nautique, expédition scientifique notamment les expériences d’isolement de Michel Siffre (1) dès 1962) et de manière plus prolongée dans les contextes d’incarcération.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro