N° 213 - Décembre 2016

Peut-on établir un lien entre suicide et travail?

Auteur(s) : Dominique Lhuilier, Professeur émérite de psychologie du travailNbre de pages : 8
FacebookTwitterLinkedInEmail

Comment explorer les rapports entre suicide et travail ? Au-delà des controverses, il s’agit de penser la rencontre entre un sujet et son contexte de travail. Dans les cas de suicides au travail répertoriés, il y a toujours du psychologique et du social.

La multiplication des suicides en milieu professionnel semble un phénomène relativement récent que les données épidémiologiques tentent de cerner pour mieux comprendre les corrélations observables entre le travail et les gestes suicidaires. Quant aux analyses relatives aux causes des suicides, elles font l’objet de controverses récurrentes tant elles sont captives d’une chronique confusion entre causalité et responsabilité. Ces thèses opposées doivent être dépassées pour explorer les relations du sujet avec son milieu de travail et ce dans un contexte de profondes mutations des organisations de travail. Deux traits caractérisent ces relations le plus souvent : la solitude et la perte du pouvoir d’agir. Les pathologies de l’activité emballée ou de l’activité empêchée éclairent les dynamiques susceptibles de conduire à la rupture.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro