Les praticiens hospitaliers auscultent l’organisation en pôles

FacebookTwitterLinkedInEmail

L'organisation en pôles dans les hôpitaux est jugée sévèrement par les praticiens hospitaliers, qui sont peu nombreux à leur attribuer un quelconque résultat positif, que ce soit en termes d'organisation des soins, de disponibilité des professionnels, d'information des usagers… Ce bilan ressort d'une grande enquête lancée sur internet par cinq intersyndicales des praticiens des hôpitaux (Avenir hospitalier, Coordination médicale hospitalière, Confédération des praticiens des hôpitaux, Intersyndicat national des praticiens hospitaliers, Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes et biologistes des hôpitaux publics), qui diffusent les résultats sur leur site commun.

Pour mémoire, dans le cadre du Pacte de confiance pour l'hôpital, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a confié en mai dernier une mission d'enquête sur ce sujet aux Présidents de conférences de Commission médicale d'Etablissement (CME) et des directeurs. Les intersyndicales, qui n’ont pas été invitées à participer à l’élaboration de la méthodologie et du contenu de l’évaluation, ont refusé d’être auditionnées dans ces conditions par les conférences et décidé d'interroger leurs adhérents directement.

7585 praticiens hospitaliers ont ainsi répondu en ligne à un questionnaire détaillé, dont 5870, complets, ont été pris en compte dans l'analyse des Intersyndicales. 90% des répondants sont des PH à temps complet ou partiel, 38 % exerçant en CHU et 9 % en Etablissement public de santé mentale ou Centre hospitalier spécialisé.

Les PH déclarent être peu consultés pour les prises de décision au niveau des pôles. Un praticien sur deux ignorent le contenu du contrat de pôle, et pour 30% d'entre eux, aucune structure de concertation ne fonctionne.  Au plan des résultats, 9% des PH considèrent que l'organisation en pôles apporte une meilleure organisation des soins (30% pensent l'inverse, 55% ne voient pas de changement). Seuls 3% estiment que cette organisation approtent une meilleure disponibilité des professionnels, 10% de meilleures relations entre collègues, 6% une meilleure qualité des soins.

Forte de ses résultats, les Intersyndicales des praticiens hospitaliers souhaitent faire entendre leurs voix dans le débat sur les évolutions de la loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoire) et demandent une audience à Marisol Touraine. Les résultats de l'enquête officielle menée par les conférences de CME devraient être diffusés en novembre.

  • Bilan des pôles et de leur fonctionnement. Pour une réforme de la loi HPST. Enquête réalisée en octobre 2013 par les 5 intersyndicales des praticiens hospitaliers à partir d'un questionnaire en ligne. Télécharger les résultats (en PDF)  sur www.praticienshospitaliers.com