N° 213 - Décembre 2016

De la fatigue émotionnelle à la fatigue compassionnelle

Auteur(s) : Philippe Zawieja, Docteur en science et génie des activités à risque, chercheur associéNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Plusieurs formes de fatigue psychologique reposent sur un socle commun : la fatigue émotionnelle. Cette dernière est au coeur du burn-out, qui fait lui-même le lit de la fatigue compassionnelle propre aux soignants.

Différentes formes de fatigue psychologique liées au travail reposent sur un socle commun : la fatigue émotionnelle, dimension nodale du burn-out, qui fait lui-même le lit, chez les soignants, de la fatigue compassionnelle. L’auteur s’attache à définir ces notions et la façon dont elles s’articulent. Les professionnels de soin, qui doivent par définition fournir un important travail émotionnel, au coût psychique élevé, sont particulièrement en risque de cette fatigue émotionnelle. Elle peut être aggravée par le manque de reconnaissance. La fatigue compassionnelle désigne une forme particulière du burn-out affectant les professionnels de la relation d’aide.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro