N° 245 - Février 2020

Directives anticipées : une idée trop simple ?

Auteur(s) : Philippe SVANDRA, Infirmier, Christian GILIOLI, Ancien coordinateur des droits du patientNbre de pages : 6

Les directives anticipées posent la question de la permanence de l’identité (qui agit dans le moment de la rédaction ?) et imposent aux soignants de s’assurer, qu’au-delà des préférences d’une personne « incapable », toute décision se fera en fonction de ses valeurs.

Lire la suite

5,00 €
N° 236 - Mars 2019

La parole, ce lien qui libère

Auteur(s) : Philippe SVANDRA, Docteur en philosophieNbre de pages : 5

Dans notre société, les prises de positions, multiples, contradictoires, parfois violentes, se bousculent dans l’espace public. Comment définir la parole ? Qu’est-ce que l’échange ? Éclairage philosophique et repères pour une éthique contemporaine de la discussion.

Lire la suite

5,00 €
N° 227 - Avril 2018

La pénalisation de la folie

Auteur(s) : Paul Bensussan, PsychiatreNbre de pages : 4

Pour se garder de l’arbitraire, le psychiatre expert doit s’appuyer sur la clinique et des arguments objectifs, et non pas sur des idéologies quant aux fonctions du procès et de la peine. Repères éthiques.

Lire la suite

5,00 €
N° 212 - Novembre 2016

Des usagers acteurs de la démocratie sanitaire

Auteur(s) : Emma Beetlestone, Psychiatre, praticien hospitalierNbre de pages : 7

Depuis 2012, un pôle de santé mentale a mis en place un dispositif original de démocratie sanitaire, afin de permettre aux usagers de participer aux décisions concernant l’organisation des soins et l’accompagnement. Explications.

Lire la suite

5,00 €
N° 196 - Mars 2015

Addictions sans drogue : repenser l’addiction?

Auteur(s) : Marc Valleur, psychiatreNbre de pages : 6

L’émergence des addictions sans substance questionne les définitions et les limites même de l’addiction. Un retour sur cette notion évolutive invite à souhaiter un changement de paradigme.

Lire la suite

5,00 €
N° 194 - Janvier 2015

Psychopathie et responsabilité morale

Auteur(s) : Andréas Wilmes, docteur en philosophieNbre de pages : 6

Les dysfonctionnements liés à la psychopathie provoquent a priori une difficulté à élaborer des jugements moraux.
Dès lors, les psychopathes sont-ils responsables de leurs actes ? Éclairage philosophique.

Lire la suite

5,00 €