N° 224 - Janvier 2018

Précarité : ce qui sauve, c’est de faire un pas…

La prise en charge des personnes en grande vulnérabilité nécessite une adaptabilité sans faille des professionnels et du cadre d’intervention, sur le plan social et psychique. Le maintien du lien reste prioritaire et oblige à un seuil de
tolérance relationnel. Illustration avec l’histoire de Laetitia.

Lire la suite

N° 207 - Avril 2016

Frères et sœurs entre frérocité et fraternité

Auteur(s) : Marie-Laure ROMANNbre de pages : 6

Souvent idéalisé, le lien fraternel peut en réalité rapidement basculer dans la « frérocité ». Plusieurs facteurs l’organisent : le discours social, la parole parentale, l’âge des enfants et leur capacité d’élaboration.

Lire la suite

5,00 €
N° 206 - Mars 2016

L’humour du patient, un complice du « Je »

Auteur(s) : Laurent Vivenza, cadre de santéNbre de pages : 6

Pour le patient hospitalisé, l’humour peut constituer une source de plaisir et de partage avec le soignant. Un véritable espace de liberté et de jeu, favorisant la reconquête d’un certain pouvoir et la redécouverte de soi dans les relations à l’autre.

Lire la suite

5,00 €
N° 201 - Octobre 2015

Types de personnalités et confiance

Auteur(s) : Didier Bourgeois, psychiatre, chef de pôleNbre de pages : 6

Psychotique, névrotique, borderline, et même normopathe, chacun noue un rapport spécifique à la confiance. Envisager le trouble patent sous l’angle de la psychopathologie permet de le déplier sous ses formes significatives.

Lire la suite

5,00 €
N° 201 - Octobre 2015

« Je ne sais plus à qui me fier »

Auteur(s) : Louis Hector, infirmierNbre de pages : 6

Jean-Jacques, un patient qui souffre de schizophrénie, considère Louis, son infirmier référent, comme une « personne de confiance » à prévenir en cas de besoin. Quel sens donner à cette appellation ? Comment se tisse un tel lien et quelle histoire permet-il d’écrire ?

Lire la suite

5,00 €
N° 200 - Septembre 2015

« Rêves en poche », un atelier patchwork

Une équipe de psychiatrie mobile a mis en place un atelier peu banal d’art-thérapie pour des patients demandeurs
d’asile et sans domicile fixe. Au fil des séances, des liens se tissent entre les participants, soutenant une renarcissisation.

Lire la suite