Le vieux pavillon de psychiatrie va être détruit

N° 225 - Février 2018
FacebookTwitterLinkedInEmail

Inadapté aux exigences sanitaires et hôtelières, le vieux pavillon de psychiatrie va être détruit. Mais perdre les murs, c’est aussi perdre une vie de liens quasi familiaux et un peu d’âme… Un projet photographique vise à garder vivante la mémoire du lieu.

Avant démolition d’un vieux bâtiment de psychiatrie, deux soignantes proposent de réaliser un travail photographique, pour garder trace de ce lieu témoin d’une psychiatrie d’un autre âge. L’auteur, infirmier dans ce pavillon depuis des années, revient sur son propre parcours et ses choix professionnels, et raconte l’aventure de ce travail artistique.