N° 168 - Mai 2012

Repenser l'anorexie

FacebookTwitterLinkedInEmail

Avec la récente conception addictive de l’anorexie, de nouvelles perspectives de prises en charge donnent la priorité aux soins précoces et ambulatoires, réservant l’hospitalisation aux formes sévères et résistantes. On insiste également désormais sur l’importance d’une alliance thérapeutique avec le patient et sa famille et la nécessité d’un suivi pluridisciplinaire qui engage les soignants dans un lien souple au long cours.