N° 155 - Février 2011

Schizophrénie et maternité

FacebookTwitterLinkedInEmail

Si devenir mère est, pour toute femme, une étape singulière, qu’en est-il pour celles qui souffrent de schizophrénie ? Les équipes soignantes se posent cette question avec d’autant plus d’acuité que les naissances d’enfants de mères schizophrènes sont aujourd’hui en augmentation. Pour travailler le désir d’enfant, accompagner la grossesse, puis la naissance du bébé, un réseau étayant doit se constituer. La pathologie maternelle ne doit pas, en effet, empêcher la mère « d’être maman » ou l’enfant « d’avoir une mère » ; un défi clinique entre pugnacité et parfois impuissance…