Pack ASPECTS SOMATIQUES

FacebookTwitterLinkedInEmail

5 numéros consacrés aux aspects somatiques des soins en psychiatrie pour 62 euros au lieu de 79 €.

N° 99
Douleur en santé mentale

N° 138
Actualité de l'hystérie

N° 214
C'est psychosomatique !

N° 238
La plainte somatique en psychiatrie

N° 242
Ce que nous dit la peau ...

N° 242 - Novembre 2019

Ce que nous dit la peau ...

Depuis la naissance, la peau et le psychisme entretiennent des liens privilégiés, grâce en particulier aux échanges tactiles précoces avec la mère. Certains troubles psychiatriques sont à l’origine de perceptions anormales de l’état cutané (dysmorphophobie, délire d’infestation cutané…) ou de lésions cutanées (trichotillomanie, excoriations…). Dermatologie et psychiatrie sont donc faites pour s’entendre et dialoguer. De la toilette au massage, les soins qui associent corps et écoute occupent une place de choix dans l’arsenal thérapeutique.

Consulter le sommaire

L'espérance de vie des personnes souffrant de troubles psychiques sévères est en moyenne écourtée de 15 à 20 ans et leur taux de mortalité est 3 à 5 fois supérieur à celui de la population générale. La majorité de ces décès est imputable à des causes somatiques. En effet, pour des raisons multiples, l’accès aux soins somatiques est réduit et la prévention médiocre. Face à ce constat, la plainte somatique doit toujours interpeller les soignants en psychiatrie. À l’heure où le parcours du patient s’inscrit comme ligne directrice de l’organisation des soins, le travail en réseau s’impose !

Consulter le sommaire

N° 214 - Janvier 2017

C'est psychosomatique !

La psychosomatique vise à dépasser la dichotomie corps/psyché qui fonde la médecine occidentale. D’origine psychanalytique, elle part de l’homme malade et de son fonctionnement psychique pour comprendre les conditions dans lesquelles se développe une pathologie somatique. Au-delà des différences d’écoles, elle propose, en plus des soins somatiques, une écoute qui tend à réveiller une vie fantasmatique endormie voire bloquée sur le mode opératoire. Repères théoriques et illustrations en psychiatrie, psychomotricité, psycho-oncologie, dermatologie…

Consulter le sommaire

N° 138 - Mai 2009

Actualité de l'hystérie

Depuis une trentaine d’années, on assiste à un éclatement de la conception classique de l’hystérie née dans le courant du XIXe siècle. Ce dossier tente de mieux cerner sa complexité clinique mais aussi ses difficultés de prise en charge .

Consulter le sommaire

N° 99 - Juin 2005

Douleur en santé mentale

La lutte contre la douleur constitue aujourd’hui un des critères de qualité et d’évolution de notre système de santé. Pourtant, « 40 % des patients qui se disent « douloureux » sont considérés comme « non douloureux » par l’infirmière et le médecin »*. Qu’en est-il en psychiatrie ? Comment penser la douleur en santé mentale ? Ce dossier rend compte du colloque organisé sur ce sujet le 9 juin 2005, à Charleville-Mézières, par le Centre hospitalier Bélair. * Assises nationales de la douleur, 14 juin 2005, Paris La douleur dans l’histoire de la médecine : le physique et le mental Jean-pierre Peter La douleur est-elle un problème de santé mentale ? Eric Serra Un livre blanc de la douleur Douleur : évaluations et traitements Eric Serra,Pascale de Bonville,Evelyne Allibe Frida Khalo, la douleur en toile de fond Douleur en santé mentale : difficultés diagnostiques et thérapeutiques Djéa Saravane,Sandrine Chopineau Freud et la douleur Michel Boutin Une politique douleur en EPSM Ronan Février Traiter la douleur dentaire en santé mentale Martine Hannequin Sarah « assiégée » par ses douleurs Joëlle Tiravy-Silber,Vincent Faurie,Philippe Lesieur Neurostimulation médullaire, douleur chronique et psychiatrie Annie Viala,Marie-christine Djian Evaluer la douleur chez le sujet âgé dément non verbalisant Virginie Pradines Utiliser l’échelle Dolophus Bernard Wary, Jean-françois Villard 

Consulter le sommaire