Nouvelle promotion pour les Ambassadeurs santé mentale auprès des jeunes

FacebookTwitterLinkedInEmail

Alors que la dégradation de la santé mentale des jeunes fait aujourd’hui l’objet d’une attention accrue, des jeunes volontaires décident de s’engager au service du bien-être en santé mentale chez les jeunes en Auvergne Rhône Alpes et en Ile de France. On les appelle « Les Ambassadeurs santé mentale ».

36 jeunes volontaires en région Auvergne-Rhône-Alpes et Ile-de-France font partie de la nouvelle promotion d’Ambassadeurs santé mentale. Recrutés en septembre dernier, ces jeunes aux profils variés ont souhaité s’impliquer dans ce programme de prévention et d’engagement citoyen. Sur chaque territoire ciblé, des équipes de jeunes volontaires représentatives de la société dans sa diversité ont été constituées. Chaque équipe va désormais bénéficier d’un parcours d’accompagnement personnalisé et de formation en santé mentale de plusieurs semaines, afin de pouvoir intervenir en janvier prochain auprès de nombreux jeunes du même âge en situation de fragilité sociale.

« Ambassadeurs santé mentale a pour objectifs de réduire la stigmatisation en santé mentale chez les jeunes et de favoriser le repérage précoce des jeunes en souffrance psychique et leur orientation de façon graduée et personnalisée vers les dispositifs locaux de prévention et de soins.« 

Le dispositif s’appuie pour cela sur une approche ayant fait ses preuves, le « pair à pair », reposant sur le constat que l’influence des pairs a plus d’impact que d’autres sources, et sur un processus d’accompagnement et d’intervention des jeunes volontaires intégrant les données probantes en matière d’intervention de pairs. Le projet combine des actions collectives des ambassadeurs dans des structures d’accueil de jeunes, des interventions sur les réseaux sociaux et prochainement une permanence d’écoute
en ligne de jeunes à jeunes.

« Objectifs : soutenir près de 5000 jeunes de 15 à 25 ans les plus fragilisés, en particulier dans les structures sociales, éducatives et médicosociales liées à la protection de l’enfance, de la protection judiciaire de la jeunesse et du champ de l’insertion ».

Porté par la Fondation ARHM*, Ambassadeurs santé mentale a été expérimenté en 2019 et 2020 sur le territoire du Rhône et de l’Isère et a bénéficié à plus de 3000 jeunes de 16 à 25 ans en situation de vulnérabilité sociale. L’ambition d’ici 3 ans est d’être reconnu et généralisé sur chaque département, dans une stratégie complémentaire de prévention en santé mentale.

Avec l’appui de l’Agence nouvelle des solidarités actives, un dispositif d’évaluation de l’impact social a été déployé et des résultats prometteurs ont été mesurés en matière de réduction de la stigmatisation, d’accès et recours précoce au système de santé, de confiance en soi chez les jeunes ou encore de coordination et décloisonnement des acteurs sur les territoires visés.
Accès et recours précoce au système de santé : 75 % des jeunes bénéficiaires ont déclaré se sentir plus à l’aise pour aller consulter un professionnel de santé, à l’issue des interventions.
Confiance en soi : 64% des jeunes bénéficiaires ont déclaré que les ambassadeurs leur avait permis d’améliorer l’image qu’ils ont d’eux-mêmes et leur confiance en soi.
Coordination et décloisonnement : sur chaque des territoires visés, la mise en place de ce projet a participé au renforcement d’une dynamique locale notamment via les Conseils Locaux de Santé Mentale. Le projet a également permis de faire des liens entre des structures jeunesse et des dispositifs de droit commun en santé mentale.
Renforcement de compétences des acteurs de première ligne : les représentants des 35 structures sanitaires, médico-sociales, sociales et éducatives ciblées ont témoigné du renforcement de leur pratique en matière de prévention en santé mentale et plusieurs ont pu solliciter des actions de formation complémentaires en santé mentale.

*Reconnue d’utilité publique, la Fondation ARHM intervient dans les domaines de la santé mentale et du handicap. La complémentarité de ses activités (prévention, recherche, soin et insertion) vise à améliorer le parcours et la qualité de vie des personnes accompagnées. Fondation gestionnaire, elle met en œuvre des dispositifs innovants. Fondation militante, elle s’engage pour la déstigmatisation de la maladie mentale et du handicap, et agit pour l’inclusion dans la Cité.

N° 162 - Novembre 2011

Les préados

Des préados font régulièrement la une des faits divers, suscitant alors peur et incompréhension. Parents et éducateurs sont de fait de plus en plus nombreux …

Plus d’informations