Les seniors LGBT+, « éclaireurs d’une révolution de l’intime »

FacebookTwitterLinkedInEmail

Alors que l’avancée en âge des personnes LGBT+ reste un impensé social,le Cercle vulnérabilités et société * décline 32 propositions pour aider les ESMS à prendre en compte la vie affective, intime et sexuelle en tenant compte du parcours de vie et de la singularité de chacun. Pour le think tank, les personnes LGBT+ sont les « éclaireurs d’une révolution de l’intime« .

Ces propositions, exposées dans une note de position intitulée « Être soi jusqu’au bout de la vie en établissement et à domicile. Les seniors LGBT+, éclaireurs d’une révolution de l’intime », ont été co-construites par l’Armée du Salut, Adef Résidences, Croix-Rouge Française, Domitys, France Alzheimer, Korian, et la Fondation Partage et Vie.

Elles reposent sur un postulat fort : les personnes LGBT+ ont une fonction d’éclaireurs pour lever les freins quant à la prise en compte de l’intime au sein des établissements et services (représentations culturelles faussées, déficit de formation, contraintes architecturales persistantes, etc.). Le sujet s’inscrit à la croisée d’une double tendance : l’arrivée d’une génération de baby-boomers à l’âge de la retraite, qui a aspiré toute sa vie à « jouir sans entrave », et l’expérience socio-historique des personnes LGBT+, qui ont su faire valoir leur droit à la différence.

La note insiste sur la nécessité de favoriser un plein continuum du parcours de vie des personnes au sein d’une offre de service élargie, qui tient compte de la dimension culturelle des identités de genre et orientations sexuelles. Le point d’équilibre à trouver préfigure les transformations à venir du secteur médico-social.

Parmi les principales propositions figurent le développement de lits doubles médicalisés, de référents « vie affective, intime et sexuelle » et de projets d’établissement affinitaires.

Télécharchez ici la note de position : Note-BienVieillirLGBT-Juil.2

(*) Créé en janvier 2018, le Cercle Vulnérabilités et Société est un think & do tank qui étudie concrètement la manière dont les vulnérabilités du champ social et de la santé peuvent devenir un véritable levier de développement économique et social. A ce titre, il rassemble une pluralité d’acteurs économiques et associatifs convaincus que la vulnérabilité est une force et un gisement d’innovation. Ensemble, ils étudient de façon pluridisciplinaire des situations et expériences vécues sur le terrain pour en déduire des modèles innovants qui tirent parti du potentiel de vulnérabilité pour et avec les personnes.

L’action du Cercle Vulnérabilités et Société s’articule autour de quatre axes principaux :

  • Des rencontres débats autour de personnalités politiques et/ou d’experts sur des sujets d’actualité du champ social et/ou de la santé.
  • Des groupes de travail en vue de contribuer aux débats en cours ou de les initier : “Emploi & Handicap”, “Participation sociale des aînés”, “Fin de vie en EHPAD”, “Vulnérabilités au travail” …
  • Des actions en fonction de l’actualité politique et sociale (Grand débat en structures d’accueil pour personnes handicapées et personnes âgées, Kit “Vote et fragilités mentales…, et pendant la crise sanitaire de la Covid-19 : Plateforme Entraide, Plateforme nationale de coaching gratuit pour les aidants, etc.)
  • Des études et/ou enquêtes (Lieux de vie des personnes âgées, Financement de la perte d’autonomie…)