Des « formations flash » pour les professionnels de santé en cas d’alerte sanitaire

FacebookTwitterLinkedInEmail

Après plus de dix-huit mois d’une crise sanitaire sans précédent qui a mis à l’épreuve le système de santé, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, lance trois missions pour une modernisation ambitieuse de la santé publique, dont une qui doit proposer un dispositif de « formations flash » aux professionnels de santé.

Les trois missions sont les suivantes :

- Une première mission confiée au Pr Franck Chauvin, par ailleurs président du Haut conseil en santé publique. Elle vise à tracer les contours et les aspects institutionnels de l’organisation de la santé publique de demain, notamment sous ses aspects de métiers, formations, recherche, expertise et intervention de terrain.

- Une seconde mission est confiée au Dr Aude Nyadanu et au Dr Pauline Martinot, respectivement entrepreneure et médecin, expertes des sujets d’innovation et de santé publique. Son objectif est de développer et d’installer une nouvelle conception de la « santé grand public » à usage de la population et notamment des plus jeunes afin de modifier leur regard et d’encourager la santé.

- Enfin, une troisième mission confiée à M. Julien Delpech, entrepreneur innovant du secteur de la formation médicale et fondateur de la start-up Invivox, et au Pr. Eric Vibert, chirurgien digestif et membre du groupe d’innovation de l’AP-HP. Cette mission a pour but de proposer un dispositif innovant permettant de dispenser sans délais des formations flash validées et de référence à tout ou partie des professionnels de la santé concernés par une thématique ou un événement (alerte sanitaire) quels que soient leurs professions, secteur d’activité ou situation géographique.

Olivier Véran a ainsi déclaré : « Il est urgent de refonder notre santé publique et d’installer des outils et une culture moderne et innovante pour toujours mieux accompagner nos concitoyens en tirant les enseignements de la crise sanitaire ».

La mission devra rendre copie le 31 octobre.

Communiqué, Ministère des solidarités et de la santé, 10 juin 2021