Carme Albaiges, n°249

FacebookTwitterLinkedInEmail

Née en 1956 à Barcelone, où elle réside, Carme Albaiges est peintre, sculpteuse et photographe. Pointue et raffinée, rationnelle et passionnée, cette artiste affirme sa volonté, au gré d’une œuvre foisonnante, de caractériser l’expérience humaine et d’autopsier les sentiments : « Je cherche à refléter les ressentis, les passions, les inquiétudes, le doute, le manque de congruence… Mes toiles veulent exprimer l’incompréhension devant un univers étrange, gigantesque, dans lequel l’individu est immergé et qui ne lui est pas toujours compréhensible. Pour moi, le monde est absurde, j’essaie de donner forme à cette sensation dans mon travail. » L’artiste travaille à l’acrylique et à l’huile, et utilise également de la résine, ce qui donne aux tableaux un aspect patiné.
Ses toiles montrent ainsi des individus sans visage, au regard brouillé, dans des situations ou des interactions quotidiennes. Leurs attitudes révèlent leurs sentiments, leur inconfort, leur quête, leur activité aussi : « Je veux traduire l’essence de l’expression, qu’elle passe par le corps, le regard ou le mouvement. » Ces personnages expriment la tension dramatique de la vie mais aussi son côté burlesque, empli d’agitation fébrile. Comment rencontrer l’autre dans un univers codifié, dont chacun semble prisonnier ? Carme Albaiges n’admet aucune concession et transmet un message critique, cri d’alerte sur la condition humaine. Une œuvre lucide et attachante, sensible et puissante…

L'artiste a accompagné la revue Santé mentale à deux reprises : pour le n°249 et le n°183.