N° 243 - Décembre 2019

« Je me bats pour me sentir vivant »

Auteur(s) : Slimane ZERROUK, InfirmierNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

La cinquantaine, Bertrand, un patient paranoïaque, arrive à l’Unité pour malades difficiles (UMD), précédé d’une réputation de grande dangerosité. Comment créer des liens et construire une relation de confiance dans un tel contexte d’hostilité aux soins ?

La prise en charge d’une personnalité paranoïaque est marquante. Nos représentations inquiétantes suscitent de la peur qui inévitablement limite la rencontre (dangerosité, méfiance, persécution et passage à l’acte). À travers le prisme de la paranoïa, quelles représentations le patient a-t-il des soins ? Quel changement de paradigme faut-il que le soignant opère pour oser la relation ? Cette clinique venant finalement faire écho à des sentiments qui ne nous sont pas complètement étrangers, il semble indispensable de s’interroger sur les enjeux de la relation.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro