N° 226 - Mars 2018

Le concept de médium malléable

FacebookTwitterLinkedInEmail

Une théorie générale des activités de médiation suppose d’abord de définir le concept de médium malléable, organisateur central de ce dispositif, proposé par Marion Milner puis renouvelé et prolongé par René Roussillon.

Cet article présente le concept de médium malléable, proposé par la psychanalyste anglaise Marion Milner puis prolongé et renouvelé par René Roussillon. Selon ce dernier, le médium malléable, objet qui « symbolise la symbolisation », est saisissable, facilement atteignable, immédiatement disponible, « animable », réceptif, indestructible, indéfiniment transformable, extrêmement sensible, constant, prévisible, fidèle, endurant.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter le numéro