N° 217 - Avril 2017

Parler de la mort en institution

Auteur(s) : Marguerite Charazac-Brunel, psychologue clincienne, psychanalyste, expert honoraireNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les personnes âgées vivant en institution ont un immense besoin de s’exprimer sur la mort. Cependant, pour accueillir de tels échanges, les soignants doivent eux-mêmes être (relativement) au clair avec ces sujets et bénéficier de lieux d’écoute.

En EHPAD, les questionnements concernant la mort sont omniprésents mais restent fermés dans le non-dit. Pour laisser advenir l’expression des résidents sur ces thèmes du trépas , de la mort et de spiritualité, il est nécessaire que les soignants aient eux-mêmes la possibilité de les verbaliser en présence d’un tiers, par exemple un psychologue.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro