Un café gourmand avec des mineures incarcérées

N° 212 - Novembre 2016
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un binôme psychiatre psychologue du Service médico-psychologique régional anime un groupe de parole pour des jeunes mineures incarcérées autour d’un « café gourmand ». Ces adolescentes délinquantes, à la fois vulnérables et violentes, mettent à rude épreuve le cadre du groupe.Les intervenantes s’interrogent sur leur propre pratique pour maintenir cette proposition dans de bonnes conditions.

Une psychiatre et une psychologue animent un groupe de parole pour des jeunes mineures incarcérées. Une séance tourne à l’affrontement entre bandes rivales, provoquant une crise dans le binôme soignant.