Estimer le handicap psychique : quels critères ?

FacebookTwitterLinkedInEmail

Définir la notion de handicap psychique, décrire ses caractéristiques, estimer la part de population concernée et ses besoins d'aide, posent de nombreuses questions, sur lesquelles l’enquête Handicap-Santé (1), réalisée en France en 2008 et 2009, s'est penchée. Cet article vise cependant à montrer que l’amélioration de la connaissance relative au handicap psychique est une tâche délicate, même lorsque les données collectées couvrent le spectre entier du phénomène, depuis la maladie jusqu’aux facteurs environnementaux.

La première source de difficultés provient de l’absence de consensus sur la définition même du handicap psychique. Par ailleurs, la nature même du handicap et la dimension qualitative des déficiences ou limitations d’activités vécues rendent parfois délicates les réponses à des questions dont les modalités de réponse sont discontinues. L’analyse des données relatives à la santé mentale en matière de maladies, déficiences et limitations d’activités montre que les recouvrements ne sont que partiels entre ces différentes catégories de données, ceci pouvant parfois provenir d’un manque de fiabilité des données recueillies. Néanmoins, la richesse de l’information collectée permet des descriptions intéressantes des problèmes liées à la santé mentale, même si cela ne correspond pas exactement aux attentes relatives à la notion de « handicap psychique ».

1– Enquête Handicap-Santé, 2008-2009, Direction recherche, études, évaluation et statistiques (Dress), 2010. A consulter sur www.drees.sante.gouv.fr/les-enquetes-handicap-sante,4267.html

De la difficulté d’estimer le handicap psychique dans une enquête en population générale. L’exemple de l’enquête Handicap-Santé. Roussel P, Giordano G, Cuenot M. In : Bulletin épidémiologique hebdomadaire, 2014;(11):184-91. A télécharger gratuitement sur le site de l'institut de veille sanitaire, invs.sante.fr, rubrique Publications.