La boutique

Parkinson et soins relationnels en kinésithérapie

Auteur(s) : Thierry PERON-MAGNAN, kinésithérapeute

Nbre de pages : 6

Au cours de la maladie de Parkinson, les troubles anxio-dépressifs sont fréquents. Dans le cadre d’une rééducation fonctionnelle, un kinésithérapeute développe une approche holistique basée sur la « relation conversationnelle ». Illustration clinique.

Des troubles psychologiques et cognitifs sont très fréquents dans la maladie de Parkinson, et nécessitent un accompagnement en parallèle de la prise en charge des troubles moteurs. Cet article propose l’expérience d’un masseur-kinésithérapeute qui s’engage dans une relation soutenante. Avec les patients chroniques, le MK accompagne la personne, d’un état de sujet « en bonne santé » à celui de sujet « malade », avec les spécificités de sa pathologie. Cette approche nécessite des compétences cliniques mais aussi psychoéducatives, guidées par une analyse des situations. C’est dans ce cadre limité de la rééducation (locomotion pour une qualité de vie) du patient que le MK peut, dans une dynamique multidisciplinaire, utiliser des outils psychothérapeutiques sans se substituer au psychothérapeute. Illustration clinique.

Lire l'article en PDF Télécharger l'article complet en PDF