novembre 2021

Vie bonne et grand âge

FacebookTwitterLinkedInEmail

La « vie bonne » – question éthique centrale, définie et discutée d’abord par les philosophes de l’Antiquité grecque et romaine, puis réélaborée à l’époque contemporaine – ne concerne pas seulement l’existence agréable et le bien-être quotidien. Elle intègre toutes les dimensions de l’être humain, toutes les conditions nécessaires à sa complète réalisation.

En choisissant de placer ce thème de la « vie bonne » au centre de son travail éthique de 2021, Partage & Vie veut d’abord contribuer à orienter les échanges vers des objectifs positifs. Sans oublier les drames de la pandémie, il est temps de se tourner à nouveau vers les moyens de permettre aux personnes de grand âge de mener, à tous points de vue, la meilleure existence possible. Or, la vie bonne a été peu examinée sous cet angle. Que devient-elle, et que peut-elle devenir, dans le grand âge, dans les différents degrés de dépendance ou d’atteintes cognitives, dans les conditions de vie effectives des établissements spécialisés ? Comment discerner les désirs, besoins et souhaits de ceux qui y vivent ? Dans quelles limites les satisfaire ? Au prix de quels changements éventuels des regards et des habitudes ?

Vie bonne et grand âge, Roger-Pol Droit et Claude Jeandel (dir.), Ed. PUF, coll. Hors collection, novembre 2021, 17 €.