N° 260 - Septembre 2021

Réduire les comportements violents par un travail corporel

Auteur(s) : Corentin SAINTE FARE GARNOT, cadre technique, éducateur spécialisé et ethnologueNbre de pages : 5
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les jeunes avec déficience intellectuelle et troubles du spectre de l’autisme ou psychose accueillis en institut médico-éducatif présentent souvent des comportements auto et hétéroagressifs. Un atelier « sport de contacts » les aide à mieux comprendre leurs débordements et à s’exprimer de façon « recevable ».

En institut médico-éducatif (IME), les professionnels sont parfois confrontés à une violence extrême. Les jeunes, âgés de 12 à 20 ans, verbaux ou non verbaux, présentent une déficience intellectuelle (DI) de légère à sévère, avec la plupart du temps des troubles du spectre autistique (TSA) ou des troubles psychotiques (TP).

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro