La retraite au regard de la résilience

N° 240 - Septembre 2019
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans une société qui dévalorise les personnes âgées, partir en retraite ne va pas de soi. Le concept de résilience, assuré par le bon fonctionnement du narcissisme, de la mentalisation et de l’investissement d’objet, s’avère éclairant pour penser les destins de l’énergie pulsionnelle libérée des obligations professionnelles.

À la lumière du concept de résilience vu sous l’angle psychanalytique, l’auteure passe en revue différents vécus ayant trait à la retraite par le biais de témoignages ou d’observations cliniques. Ceux-ci sont analysés à travers le triptyque fondamental de la résilience composé du narcissisme (N) (estime ou image de soi, libido orientée sur le moi), de la mentalisation (M) (imagination, rêves, élaboration mentale, travail de deuil…) et d’objet (O) (activités, relations affectives.). Elle se penche aussi sur les destins, fort variés, de l’énergie pulsionnelle libérée des obligations professionnelles et dégage les paramètres essentiels d’une retraite satisfaisante ou féconde ainsi que ceux rendant compte de ses écueils, parfois dramatiques.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro