N° 230 - Septembre 2018

Comment définir la relation de soin ?

Auteur(s) : Walter HESBEEN, Infirmier, Professeur d'UniversitéNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Si la relation s’impose aux professionnels des soins par la nature même de leur métier, il faut clarifier en équipe en quoi consiste une relation de soin de qualité et quels sont les facteurs qui la favorisent et la soutiennent.

Lorsqu’il est question de l’aspect relationnel des soins, le langage professionnel donne à entendre des expressions qui semblent un peu étranges et par lesquelles nous devrions davantage nous laisser interpeller afin de ne pas dénaturer cette composante omniprésente et incontournable des différents métiers soignants, celle d’une relation singulière de soin pensée et organisée pour être aidante. Il apparaît ainsi utile de distinguer deux aspects de la dimension relationnelle de la pratique soignante : « une relation de soins », d’une part, qui s’établit nécessairement à l’occasion de tout ce qu’il y a à faire ; et « la relation de soin », d’autre part, associée à la qualité humaine du rapport à autrui à l’occasion de ce qui est à faire. L’une n’est pas l’autre et les exigences professionnelles requises pour la première ne sauraient se confondre avec les qualités humaines que nécessite la seconde.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro