N° 216 - Mars 2017

Un case management à la française…

Auteur(s) : Jean-Michel Bourelle, infirmier de secteur psychiatriqueNbre de pages : 5
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans la continuité de la sectorisation, le case management doit se construire à partir des équipes de Centres médico-psychologiques, ancrées dans la communauté. Mais le partenariat ne se décrète pas, il s’invente sur-mesure et se nourrit de rencontres.

Prorogeant les principes du soin et de l’accompagnement orientés vers une intégration du patient au sein de la Communauté, le case management « à la française » tend à se développer en psychiatrie, à la fois sur le plan clinique mais aussi sur le plan de la coordination du parcours de soin. Ce paradigme, tant énoncé comme un préalable à la continuité des soins et à l’amélioration de la qualité de vie du patient au sein de son environnement, ainsi que la posture du case manager s’y afférant, ne se décrètent pas et s’appuient sur une dimension partenariale et extra-institutionnelle se nourrissant notamment d’espace de rencontres avec les intervenants. C’est bien au travers de l’émergence d’un travail de collaboration et de co-construction des accompagnements que le case-manager va initier une dynamique intégrative autour et avec le patient, tout en tenant compte de la vulnérabilité, de l’autonomie et des desiderata de celui-ci.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro