L’information pharmaceutique à l’EPSM de Caen

FacebookTwitterLinkedInEmail

La thérapeutique médicamenteuse est en constante évolution et les professionnels de santé doivent donc disposer d’une information actualisée de qualité. Cette information sur le bon usage du médicament est une des missions du pharmacien hospitalier (Code de la Santé publique). Au sein de la Pharmacie à usage intérieur (PUI) de l’EPSM de Caen, cette information constitue une activité importante qui se traduit en particulier par la mise au point de supports de communication. Les destinataires sont prioritairement les professionnels de santé de l’établissement mais certains documents sont transmis aux pharmaciens hospitaliers et officinaux de la région ou partagés plus largement via des sites professionnels (1). Les pharmaciens ont également participé à l’élaboration de fiches d’information sur les psychotropes destinées aux patients de l’établissement.
Plusieurs supports d’information sont donc proposés aux professionnels :
– Deux bulletins d’information :
– l’un médico-pharmaceutique, la Lettre de votre Apothicaire, (4 pages, 2 à 4 numéros/an) sur des prises en charge médicamenteuses ou thérapeutiques (synthèses bibliographiques, conduites à tenir, observations de pharmacovigilance…).
– le second intitulé Info-Soignants (2 pages recto verso) a pour objectif de contribuer à la formation continue des infirmiers (nouveaux antipsychotiques présentés, diffusion de protocoles de surveillance, rappels réglementaires concernant les stupéfiants…).
– Chaque année, Quoi de neuf en… ? compile les informations sur les nouveautés médicamenteuses. Ce document est découpé en chapitres traitant des nouveaux principes actifs, changements d’indications et de posologie, nouvelles formes, nouveaux dosages, nouvelles associations, arrêts de commercialisation… Un chapitre consacré aux nouveautés en pharmacovigilance est confié à un pharmacien du Centre régional de pharmacovigilance.
– Le Livret du Médicament est conçu comme la liste des médicaments disponibles sur l’établissement. Classé par famille, il associe de nombreuses recommandations/protocoles de prescriptions (médicaments déconseillés chez la personne âgée), des tableaux d’équivalence et des conseils de bon usage aux infirmiers (logo devant les médicaments à ne pas écraser, durée de conservation des collyres ou solutions buvables…).
– D’autres guides d’aide à la prescription et/ou à l’utilisation des produits de santé sont disponibles, par exemple un Guide de choix et de bon usage des pansements pour les plaies chroniques ou un Livret des dispositifs médicaux. Dans le domaine des médicaments psychotropes, et dans l’objectif de contribuer à la formation continue des infirmiers, un guide synthétique a été conçu en ciblant, pour les médicaments utilisés pour chaque famille médicamenteuse, le rôle infirmier en termes d’information du patient, d’aide à l’observance et de surveillance pharmacothérapeutique.
– Des fiches de bon usage sont également remises au moment de la dispensation de médicaments ou de dispositifs médicaux peu prescrits en psychiatrie (anticancéreux, anticoagulants, aérosols…).
– Enfin, certains travaux ou projets font l’objet de communications sous forme de posters dans des congrès et sont ensuite exposés au niveau de l’accueil infirmier de la pharmacie.
1– Sites de l’ADIPH, Association pour le Développement de l’Internet en Pharmacie, www.adiph.org, ou du Réseau PIC Psychiatrie Information Communication, www.reseau-pic.info

C. Roberge, C. Gabriel-Bordenave, V. Auclair, M. Colombe, pharmaciens. 
En savoir plus :
www.epsm-caen.fr, pharma.labo@epsm-caen.fr