Enseigner l’informatique sans attendre !

FacebookTwitterLinkedInEmail

« Il est urgent de ne plus attendre !» L'Académie des sciences lance cet appel dans son rapport sur l'Enseignement de l'informatique. Les sages estiment en effet qu'il est primordial d'enseigner l'informatique de façon beaucoup plus systématique, dynamique et rigoureuse que ce que l'Education nationale propose aujourd'hui.

Ce rapport a été préparé par un groupe de travail de l’Académie des sciences dans le cadre de son Comité sur l’enseignement des sciences. Il note en préambule l’impact considérable de l’informatique « dans un nombre toujours croissant de domaines de l’industrie, de la communication, des loisirs, de la culture, de la santé, des sciences et de la société en général ». Mais, dans ce contexte, l’Europe et la France en particulier accusent un important retard conceptuel et industriel par rapport aux pays les plus dynamiques, comme les Etats-Unis et certains pays d’Asie. Ce retard est en partie lié aux carences de l’enseignement de l’informatique, resté longtemps au point mort ou réduit à l’apprentissage des seuls usages de produits de base.

Les académiciens présentent leurs recommandations pour cet enseignement :

– Il doit s’adresser d’une part à tous les citoyens, pour qu’ils comprennent les mécanismes et façons de penser du monde numérique qui les entoure et dont ils dépendent, et, d’autre part, de façon plus approfondie, à tous ceux qui auront à créer, adapter ou simplement bien utiliser des applications ou objets de nature informatique, quels que soient leurs domaines d’activité.
– Un soin particulier doit être apporté à le rendre attirant pour les deux genres, le milieu informatique restant encore trop majoritairement masculin.
– Il peut et doit être commencé dès le primaire, par une sensibilisation aux notions d’information et d’algorithme, possible à partir d’exemples très variés.
– Il doit être approfondi au collège et au lycée.
– La formation des enseignants, qui joue un rôle important dans ce développement, doit être renforcée.