N° 69 - Juin 2002

« Je l’aime, mais je ne sens rien… »

Auteur(s) : Annick Plutta Claudel, médecin sexologuesNbre de pages : 9
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les femmes viennent en consultation interroger une sexualité considérée en défaut. Elles allèguent de motifs divers dont les plus fréquents sont l’anorgasmie, la dysorgasmie, la frigidité, la dyspareunie, le vaginisme. L’ambiance de la consultation est empreinte de la subjectivité du symptôme. Évidemment, ce dernier ne fait pas le diagnostic et ne résume pas, à lui seul, cette femme.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro