N° 163 - Décembre 2011

Parler de la mort dans le cheminement psychanalytique?

Auteur(s) : Marguerite Charazac-Brunel, psychologue, psychanalysteNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

La mort et ses représentations restent des sujets plus tabous que la sexualité, y compris en psychothérapie et psychanalyse. Le thérapeute peut pourtant étayer et ranimer une pulsion du désir de vivre chez le malade. Ce cheminement passe par l’évocation des représentations de l’après-mort.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro