N° 180 - Septembre 2013

La régression du sujet âgé

FacebookTwitterLinkedInEmail

La baisse des capacités physiques et cognitives au grand âge peut être appréhendée sous l’angle de la régression. Les soignants doivent donc évaluer cliniquement cette régression, puis reconnaître et valider les émotions du sujet. Par ailleurs, il leur faut accepter d’être plongés dans l’univers du vieillissement et l’angoisse de la proximité de la mort. Différentes approches interrogent les répercussions de la régression sur l’individu, le couple et l’institution.