N° 258 - Mai 2021

Trouble bipolaire : la perception des familles

Auteur(s) : Katia M'BAILARA et Caroline MUNUERA, psychologuesNbre de pages : 7
FacebookTwitterLinkedInEmail

Les perceptions du patient mais aussi de sa famille sur le trouble bipolaire impactent l’évolution de la maladie et, plus globalement, la qualité de vie de chacun. Des groupes multifamiliaux d’éducation thérapeutique permettent aux uns et aux autres de modifier leurs représentations.

Des envies plein la tête, Tom, 26 ans, rêve de liberté. Il a terminé ses études de commerce, et, avant de devenir « un vrai adulte », il entend profiter de la vie et voyager. Mais une crise maniaque le conduit à être hospitalisé en psychiatrie, dans un service fermé. Depuis, Tom a le sentiment que le cours de sa vie lui échappe. Selon les médecins, il devra prendre un traitement toute sa vie, éviter tout facteur de risque, avoir une vie la plus régulière et la plus équilibrée possible… Ses parents lui disent qu’il doit vite « se ranger », pour se mettre à l’abri socialement et professionnellement. À l’inverse, les amis de Tom lui conseillent de prendre du bon temps, car « avec une maladie grave, on ne sait jamais trop ce qui peut arriver ». Quant au jeune homme lui-même, il hésite, il est un peu perdu, il a l’impression de n’avoir jamais eu si peu de libre arbitre, il ne sait plus s’il doit se faire confiance.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro