N° 250 - Septembre 2020

« Pas de case, pas de soin »

FacebookTwitterLinkedInEmail

Parents d’un jeune hikikomori qui a vécu reclus dans sa chambre pendant plusieurs années, Virginie et Cédric Ponsot se sont investis dans un groupe de parole pour les familles. Retour sur une expérience salvatrice.

Cet article retrace la mise en place d’un groupe de parole de parents d’enfants d’hikikomori. Après trois années d’expérience, plusieurs enseignements peuvent être tirés sur les difficultés des familles.