N° 233 - Décembre 2018

« Une épée de Damoclès au-dessus de la tête ! »

Auteur(s) : Alexandre DINTERICH, InfirmierNbre de pages : 5
FacebookTwitterLinkedInEmail

Claudine, la quarantaine, souffre d’un angiome cérébral. Cette malformation, qui peut s’avérer dangereuse,l’angoisse beaucoup. S’appuyant sur l’hypnose et les thérapies brèves, un infirmier explore avec elle son anxiété et ses ressources personnelles pour y faire face.

La prise en charge des troubles anxieux représente une part non négligeable de la file active du CMP adulte de Lunéville. Depuis bientôt 4 ans, une partie de l’équipe médicale, infirmière et psychologue a été formée à l’hypnose et aux thérapies brèves. Quelle que soit l’origine de l’anxiété ou de l’angoisse, intégré ou non à d’autres types de prise en charge, les patients souffrant de ses troubles peuvent ainsi bénéficier de l’apport certain de ces pratiques, comme Claudine 42 ans qui a eu l’impression que tout s’écroulait autour d’elle à la découverte d’un cavernome du tronc cérébral. Il a ainsi été possible pour la patiente de rendre plus concret ce qui était difficile à définir, avec ses propres mots pour être au plus proche de sa réalité. Elle a pu se rendre pleinement actrice de sa prise en charge et pas à pas mobiliser ses ressources, avec un accompagnement adapté à ses attentes.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro