N° 67 - Avril 2002

De l’intérêt d’un diagnostic précoce

Auteur(s) : Thierry Gallarda, psychiatreNbre de pages : 6
FacebookTwitterLinkedInEmail

Si le diagnostic de la maladie d'Alzheimer se fait de plus en plus tôt, en partie grâce à la multiplication des consultations de mémoire ou de psychiatrie gériatrique, il est cependant encore porté trop tardivement. Une réalité en atteste : plus de la moitié des patients ne seraient pas diagnostiqués en France.

Pour poursuivre votre lecture

ou

Acheter l'article

5,00 €

Acheter le numéro