N° 187 - Avril 2014

Agitation ou violence ?

FacebookTwitterLinkedInEmail

Très fréquente, l’agitation peut prendre plusieurs formes mais elle reste souvent confondue avec la violence. Pour éviter les amalgames ou les attitudes inadaptées qui mènent trop souvent à la contention ou l’isolement, la prise en charge doit s’appuyer sur de solides connaissances cliniques et psychopathologiques. L’agitation prend en compte le sujet qui perd le contrôle de ses actes, la violence renvoie vers celui qui la subit. Dans ce contexte, le soignant doit pouvoir se donner le temps de la rencontre.