Une unité de psychiatrie périnatale commune à trois hôpitaux parisiens

FacebookTwitterLinkedInEmail

L’AP-HP a ouvert, avec le soutien de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France, une unité de psychiatrie périnatale commune aux hôpitaux Pitié-Salpêtrière, Tenon et Armand-Trousseau AP-HP. Placée sous la responsabilité médicale du Dr Lucie Joly, cette nouvelle unité répond au besoin de renforcer l’offre de soin en psychiatrie à destination des mères et des enfants, de prévenir les situations d’urgence et de crise et d’améliorer l’accessibilité et le parcours de soins parents-enfants en évitant les ruptures de prise en charge.

Ce projet s’inscrit en cohérence avec les recommandations de la commission des 1 000 premiers jours* formulées en septembre 2020. Il est porté par le service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP, qui comprend une unité « petite enfance et parentalité », le Centre médico-psychologique Vivaldi, associée aux services de psychiatrie adulte des hôpitaux Pitié-Salpêtrière et Saint-Antoine et Tenon AP-HP. Cette unité, au sein du département médico-universitaire ORIGYNE, entretient des liens étroits avec les trois maternités et le service de Médecine Fœtale du groupe hospitalier APHP. Sorbonne Université. On y recense 20 à 30% de situations mère-enfant à haut risque psycho-social.

La nouvelle unité de psychiatrie périnatale comprend deux pôles principaux d’activité :

  • L’activité de psychiatrie périnatale assurée par un binôme composé d’un psychiatre adulte et d’un pédopsychiatre dans chaque maternité.

Elle comprend des consultations spécialisées de psychiatrie périnatale (suivi, avis thérapeutique, soutien à la parentalité, travail du lien mère-enfant) et une activité de psychiatrie de liaison dans les services des suites de couche, grossesse pathologique, néonatologie et réanimation néonatale, permettant ainsi une continuité de soins.

Un « groupe de psychothérapie métacognition en périnatalité » et un « groupe père » seront mis en place dès novembre 2021 à la maternité de l’hôpital Pitié Salpêtrière AP-HP.

  • Les activités de l’unité petite enfance et parentalité (Centre médico-psychologique Vivaldi de l’hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP)

Une équipe mobile d’intervention précoce permet de prendre en charge rapidement les situations de post-couches à risque psychiatrique ou psychosocial avéré. Elle propose un soutien à domicile renforcé dans une approche globale et positive de la santé et du bien-être de l’enfant, avec une possible orientation vers la protection maternelle et infantile et les services psychiatriques adéquats le cas échéant.

L’unité de psychiatrie périnatale permet ainsi une prise en charge de la mère et de l’enfant depuis la grossesse jusqu’aux trois ans de l’enfant.

Un staff médical inter-sites, réunissant psychiatres et pédopsychiatres, se tient tous les 15 jours, permettant de discuter de façon collégiale de situations complexes, d’élaborer une politique de formation concertée pour l’ensemble des acteurs et d’organiser un recueil de l’activité.

L’équipe de l’unité souhaite également promouvoir la dimension académique par l’enseignement et par la recherche en développant des projets de recherche transdisciplinaires conjuguant les outils utilisés en psychiatrie adulte, en pédopsychiatrie et en gynécologie-obstétrique. L’unité favorisera également la recherche pour les professionnels psychologues et sages-femmes notamment.

*La préparation du parcours 1 000 jours s’appuie sur une commission de 18 experts, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Elle regroupe des experts de spécialités différentes avec une conviction commune : l’importance décisive des 1000 premiers jours de l’enfant. Ils et elles sont neuropsychiatres, spécialistes de l’éducation ou de l’éveil des enfants, acteurs de terrain de l’accompagnement social des parents, pédiatres et praticiens hospitaliers, sage-femme. Fruit du travail de la commission, le mardi 8 septembre 2020,Boris Cyrulnik a remis le rapport des « 1 000 premiers jours » au secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, Adrien Taquet.