Le salaire des fonctionnaires de catégorie C, la plus basse, va augmenter à compter de 2022

FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans le cadre de l’agenda social de la fonction publique, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publique, a présidé le 6 juillet dernier la conférence sur les perspectives salariales dans la fonction publique en présence des neuf organisations syndicales de la fonction publique et des représentants des employeurs publics. La ministre a annoncé de nouvelles mesures en faveur du pouvoir d’achat des agents publics les plus faiblement rémunérés.

Le point d’indice des fonctionnaires n’augmentera pas. Par contre, le salaire des fonctionnaires de catégorie C, catégorie la plus basse, va augmenter à compter de 2022 soit entre 40 et 100 euros net par mois selon le degré d’ancienneté des agents.

Les métiers de la filière médico-sociale sont notamment concernés : aides-soignants, aides à domicile, auxiliaire de vie sociale, auxiliaire de puériculture, agent d’accueil social, agent d’intervention sociale et familiale, assistant d’accueil petite enfance…

« Je propose une enveloppe plus petite et plus ciblée pour proposer 40 à 100 euros net de plus par mois selon l’ancienneté pour la catégorie C, la plus basse », a annoncé le 6 juillet dernier sur BFMTV Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques. Cette augmentation, « mieux ciblée » représente un budget de 2 milliards d’euros. Elle concerne 1,2 million d’agents dans les trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière). La ministre a précisé que cette augmentation concernera aussi les contractuels.

Les agents de catégorie C méritent en effet une meilleure reconnaissance. Pour Amélie de Montchalin, « ils sont un rouage indispensable de nos services administratifs, de l’accueil du public et du fonctionnement de nos services techniques, notamment dans les collectivités territoriales« . La revalorisation du traitement des agents de catégorie C au niveau du SMIC, décidée par le gouvernement en avril 2021 au profit de 381 000 agents, sera prolongée en 2022. Cette augmentation sera accompagnée dès le 1er janvier 2022 de mesures permettant une progression plus rapide en début de carrière ainsi que d’une bonification d’ancienneté d’un an pour tous les agents de catégorie C.

Dans un souci d’équité (égalité entre les ministères, équité territoriale et égalité entre les femmes et les hommes), un effort inédit de 130 millions d’euros sera consacré en 2022 à la réduction des écarts salariaux entre les ministères, afin de mettre fin à certaines situations injustes et favoriser les mobilités. En particulier, les agents appartenant à la filière administrative, très largement composée – toutes catégories confondues – de femmes, bénéficieront de ces augmentations.

Autre annonce faite par la ministre : « Dès le 1er janvier 2022, tous les agents de l’Etat auront 15 euros par mois sur leur feuille de paye pour les aider à payer leur mutuelle santé. Entre 2024 et 2026, tous les fonctionnaires auront une prise en charge de 50% » de cette dernière. »

Conférence sur les perspectives salariales de la fonction publique : Amélie de MONTCHALIN annonce des mesures nouvelles en faveur du pouvoir d’achat des agents publics. Communiqué de presse, 6 juillet 2021.