Ludo vidéo thérapie

FacebookTwitterLinkedInEmail

Au CH Guillaume Régnier, des soignants ont conçu un atelier de jeux vidéo prosociaux pour atténuer le sentiment d’isolement

Au pôle G04/G06 du CH Guillaume Régnier (Rennes), le groupe « Ludo vidéo thérapie » s’appuie sur une médiation originale en psychiatrie mais très familière aux usagers : les jeux vidéo. En pratique, il s’agit de jouer à divers jeux prosociaux via une console Playstation4 et quatre manettes.

L’atelier s’adresse à des patients en intra et extra-hospitalier, sur prescription médicale. La durée du soin est de six mois renouvelables, pour des groupes limités à 5 participants, une fois par semaine, durant 1 heure à 1 h 30. Le groupe est animé par deux soignants. L’un assure le rôle d’animateur : il explique les règles et le déroulé de la séance du jour, fait circuler la parole, favorise l’entraide et la réflexion commune. Le second joue avec les participants : il se décale de sa position habituelle et soutient les liens et l’émulation entre les joueurs. Son avatar à l’écran permet d’introduire de nombreuses problématiques : perdre ou se tromper n’est pas grave, proposer une astuce/un chemin, demander de l’aide est valorisant et plaisant…

Ce dispositif a d’abord été proposé à de jeunes patients isolés, présentant des troubles anxieux et/ou des phobies sociales, puis à des patients avec des troubles psychotiques. Les soignants ont rapidement relevé de nombreux bénéfices cliniques en termes d’interactions sociales et de mobilisation. L’activité représente ainsi un lieu/un moment sécurisant, où les usagers peuvent reprendre confiance en eux, sortir d’une inhibition, apaiser leurs angoisses, se relaxer et communiquer. Par ailleurs, ces jeux favorisent leurs capacités de mémorisation, d’attention, de régulation émotionnelle et d’affirmation de soi.

Ces premiers constats encourageants ont conduit les infirmiers à élaborer avec les neuropsychologues un tableau d’observation pour objectiver l’évolution des patients dans le groupe et servir de base aux transmissions cliniques. Il s’intéresse aux items attention/mémoire, fonctions exécutives, créativité, communication, régulation émotionnelle et servira de support à un travail de recherche en cours d’élaboration.

• Contact : Yann Monfort, infirmier, y.montfort@ch-guillaumeregnier.fr, cattpjanze@ch-guillaumeregnier.fr

Pack MEDIATIONS

N° 154 Théâtre et psychiatrie
N° 172 Le cadre thérapeutique
N° 189 Des jeux pour soigner en psychiatrie
N° 226 Des activités
N° 232 Lorsque vieillissent les schizophrènes
N° 236 Les groupes de parole
N° 255 Médiation animale en psychiatrie

Plus d’informations