Des mesures pour faciliter la carrière des personnels hospitalo-universitaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ont souhaité répondre à une attente forte de la part de la communauté hospitalo-universitaire, femmes et hommes confondus, et ils s'engagent...

Ils ont donc inscrit la mention explicite dans le statut des personnels de l’exercice à temps partiel pour la naissance d’un enfant ou son arrivée au foyer lors d’une adoption. Les ministres ont également inscrit l’exercice à temps partiel pour convenances personnelles dans les statuts des personnels hospitalo-universitaires, hommes comme femmes, afin de permettre une amélioration de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. « Les femmes ont toute leur place aux plus hautes responsabilités de notre système de santé. Aujourd’hui, le statut hospitalo-universitaire doit s’adapter et enfin concilier vie professionnelle et vie familiale, pour les femmes bien sûr, mais aussi pour les hommes. C’est à cette condition que nous favoriserons l’égalité des chances et la non-discrimination au sein de nos hôpitaux et de nos universités, et que nous susciterons les vocations chez de nouveaux talents. » explique Olivier Véran. De son côté, Frédérique Vidal, a insisté sur l'idée « qu'intégrer une réflexion large sur l’égalité professionnelle en matière de recrutement, de déroulement de carrière et de prise de responsabilité des femmes engagées dans une carrière hospitalo-universitaire dans les groupes de travail actuellement en cours était une évidence à l’heure où la place des femmes dans les filières scientifiques doit être reconnue. » 

A lire sur le site du ministère des solidarités et de la santé