Prévention des addictions dans le médico-social : des recommandations en préparation

FacebookTwitterLinkedInEmail

La HAS lance le travail sur le troisième volet du programme sur la prévention des addictions et la réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives en ESSMS. Il donnera des outils aux professionnels non spécialisés en addictologie. Précisions dans une note de cadrage.

Ce projet de recommandations constitue le troisième volet d’un programme portant sur la « prévention des addictions et la réduction des risques et des dommages liés aux conduites addictives ». Les deux premiers volets ont été publiés :
– Volet 1 : la réduction des risques et des dommages (RDRD) en CAARUD (publication ANESM 2017)
– Volet 2 : la prévention des addictions et la RDRD par les CSAPA (publication HAS 2020)
Lors de la validation de la lettre de cadrage du programme, il avait été acté que le cadrage du volet 3 devrait faire l’objet d’une révision, pour s’adresser principalement aux ESSMS et non pas aux CSAPA et CAARUD intervenant dans les Établissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux (ESSMS).

Contexte

Les usagers des Établissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux (ESSMS) cumulent des facteurs individuels de vulnérabilité qui peuvent les conduire à adopter des comportements à risque comme les conduites addictives. Le Plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022 piloté par la MILDECA accorde une attention particulière?:  

  • à la situation des personnes handicapées, des personnes ayant de graves troubles psychiatriques, des personnes sans-abri, des personnes migrantes, des mineurs non-accompagnés et des enfants accompagnés par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) (objectifs 3.4, 6.1, 6.6 et 8.2) 
  • au rôle des ESSMS dans la prévention et la réduction des risques ainsi que leur articulation sur le territoire avec les services spécialisés en addictologie (objectifs 1.1.1, 1.1.4, 6.4.1, 8.2.1)   

Le programme national de lutte contre le tabac (2018-2022) accorde lui aussi une attention spécifique?aux personnes accompagnées par les ESSMS : 

  • faire des établissements sanitaires et médico-sociaux des lieux exemplaires en ce qui concerne la lutte contre le tabac (action n°10) 
  • développer les actions d’accompagnement et d’aide à l’arrêt du tabac au sein des structures accueillant des publics spécifiques (action n°13) 
  • intensifier les actions pour mieux prévenir et repérer la consommation du tabac pendant la grossesse et pour protéger les jeunes enfants (action n°14) 

Objectifs 

Pour pouvoir intégrer la question des conduites addictives dans leurs organisations et dans leurs pratiques d’accompagnement, les équipes ont besoin de travailler sur les valeurs et les représentations, de mettre à jour leurs connaissances et de disposer de repères, d’outils et de partenariats formalisés pour agir. Il existe, à cet égard, un enjeu à partager et diffuser auprès d’eux les évolutions importantes des concepts, des approches et des réponses relatifs aux addictions au cours de cette dernière décennie et la diversification des outils, programmes et interventions mobilisables en matière de prévention et de Réductions des Risques et des Dommages (RdRD). 

 La recommandation a donc pour objectif de fournir des repères et outils aux professionnels sociaux et médico-sociaux en vue de : 

  • prévenir ou retarder l’entrée dans les conduites addictives des personnes accompagnées et leur transition vers l’addiction 
  • réduire les risques et les dommages liés à ces pratiques et améliorer de la qualité de vie des personnes ayant des conduites addictives 
  • accompagner vers les ressources spécialisées les personnes désireuses de se soigner ou de réduire leurs pratiques à risque et adapter le projet personnalisé d’accompagnement.  

Les destinataires

Cette recommandation s’adresse prioritairement aux professionnels des ESSMS relevant de l’article 312-1 du Code de l’Action Sociale et des Familles.

Calendrier prévisionnel des productions

– Date de passage de la note de cadrage en collège : 30/09/2020
– Date de validation de la note de cadrage en commission : 13/10/2020
– Elaboration d’un appel à contribution et réalisation d’entretiens collectifs avec les usagers des quatre secteurs : Novembre – Janvier 2021
– Constitution du groupe de travail : novembre-décembre 2020
– Réunions du groupe de travail : janvier 2021 – février 2022
– Groupe de relecture : Janvier 2022
– Date de passage de la recommandation en collège : mars 2022
– Validation de la recommandation en commission : Avril 2022