Des parents invisibles

FacebookTwitterLinkedInEmail

Alors que l’institution scolaire promeut la coopération avec les parents comme un facteur clé de la réussite scolaire, force est de constater que cer-tains sont jugés trop « éloignés » de l’école ou en décalage avec le rôle attendu. Le plus souvent membres des catégories sociales défavorisées, ces parents, conscients de l’enjeu scolaire, ne maîtrisent pas les règles du jeu qui s’imposent à eux. Ni présents ni représentés, ils restent invisibles et inau-dibles. Après deux années d’enquête dans un quartier prioritaire à la rencontre de parents, d’élèves et d’enseignants, cet ouvrage montre les effets inégalitaires et le sentiment d’injustice qu’une telle politique de coopération peut provoquer dans les fractions précaires et immigrées des familles populaires. Il donne la parole à ceux que l’institution n’a pas l’habitude de voir ni d’entendre. Quelles sont les formes d’implication de ces parents, les raisons et conséquences de leur invisibilité ? Par quels mécanismes une politique animée des meilleures intentions se retourne-t-elle contre ceux-là mêmes qu’elle voudrait aider ?

Des parents invisibles ; L'école face à la précarité familiale, Ed. Puf, coll. Education & société, septembre 2019, 25 €.