Outils pour élaborer un protocole pluriprofessionnel en équipe de soins

FacebookTwitterLinkedInEmail

La Haute autorité de santé (HAS) publie des conseils aux équipes soignante pour élaborer et suivre des protocoles pluriprofessionnels, sous la forme d'une fiche «points clés et solutions» et d'une note méthodologique.

A distinguer des protocoles de coopération entre professionnels (qui vise des délégations de tâches et transfert de compétences), le protocole pluriprofessionnel « traduit la volonté partagée d’associer des compétences médicales, soignantes, médico-sociales pour mieux prendre en charge une situation concernant une ou des maladie(s) aiguë(s) ou chronique(s). » Il décrit qui fait quoi, quand, comment, pourquoi, pour qui et avec qui et peut prendre la forme d’un texte, d’un tableau, d’un logigramme…

Le protocole s’appuie à la fois sur des données scientifiques et sur l’expérience des professionnels. L’expérience des patients et des aidants naturels est également prise en compte. Il est élaboré par une équipe, dans le cadre de son environnement de travail : l’équipe peut être déjà formalisée au niveau d’un établissement sanitaire ou médico-social ou d’une structure de soins primaires (Maison, Pôle ou Centre de Santé Pluridisciplinaire) ou se constituer ponctuellement autour d’un projet. Le protocole peut concerner les soins primaires comme secondaires, la ville comme les établissements, les secteurs sanitaires comme médico-sociaux ou sociaux. Certaines équipes pourront préférer se limiter au premier cercle de proximité avant d’intégrer d’autres professionnels, mais ceci peut limiter le périmètre d’utilisation du protocole.

Les raisons conduisant une équipe à élaborer un protocole peuvent être multiples : perception réitérée d’une situation complexe ou d’un risque important d’erreur, pluri-pathologies difficiles à gérer, multiplicité des intervenants sanitaires et sociaux, ruptures de continuité observées lors des transitions entre niveaux et lieux de soins, besoin d’harmonisation des pratiques en raison de variations importantes dans les modes de prise en charge, hétérogénéité des informations transmises par les différents professionnels aux patients…