La psychiatrie pour les nuls

FacebookTwitterLinkedInEmail

La psychiatrie n'est pas toujours très appréciée. On lui reproche beaucoup de choses : de ne pas assez protéger la société d'individus supposés dangereux, de justifier un crime en voulant trop comprendre le criminel ou, au contraire, de se montrer exagérément répressive et d'interner arbitrairement des gens « normaux ». Souvent, le psychiatre fait peur. On lui attribue un regard en rayons X., capable de détecter derrière un comportement apparemment normal une tare cachée. On a honte de le consulter. Et s'il allait nous considérer comme dérangé ? Pourtant, on attend beaucoup de la psychiatrie. À la radio, à la télé, dans les journaux, le psychiatre est appelé pour donner son point de vue, pas toujours autorisé, sur des phénomènes de société (comment élever ses enfants, comment vivre en couple, comment surmonter un traumatisme, comment expliquer un crime atroce…).


Pour tous publics, La Psychiatrie pour les Nuls propose dans une plongée dans l'histoire de cette pratique médicale, fait le point sur son évolution (diagnostic, thérapies, médicaments, neurosciences, psychiatrie de l'enfant, du vieillard, du stress…) mais aussi sur la place de l'usager dans celle-ci et le concept de rétablissement, le tout sous la plume passionnante de Jacques Hochmann.

  • La psychiatrie pour les nuls, Jacques Hochmann. First éditions, parution le 19 février 2015, 400 pages, 23 euros.