À voir au Festival d’Avignon : Permission de jardin

FacebookTwitterLinkedInEmail

Une comédienne arrive sur scène pour jouer la pièce qu’elle a répétée mais rien ne se passe comme elle l’avait prévu. La voilà embarquée à lire un texte idiot sur l’hécatombe des lapins et des hérissons sur les routes. Le lapin, celui qu’on lui a fait miroiter sans le lui donner quand elle avait 5 ans. Le hérisson, celui qui l’a réveillée d’un cauchemar suicidaire. La voilà emportée dans sa folie par les animaux de sa mémoire. Et le spectateur avec elle. Au terme de ce voyage, quelle pièce jouera-t-elle ?

Une comédienne arrive sur scène pour jouer la pièce qu’elle a répétée mais rien ne se passe comme elle l’avait prévu. La voilà embarquée à lire un texte idiot sur l’hécatombe des lapins et des hérissons sur les routes. Le lapin, celui qu’on lui a fait miroiter sans le lui donner quand elle avait 5 ans. Le hérisson, celui qui l’a réveillée d’un cauchemar suicidaire. La voilà emportée dans sa folie par les animaux de sa mémoire. Et le spectateur avec elle. Au terme de ce voyage, quelle pièce jouera-t-elle ?

 

Permission de jardin nous parle de la bipolarité, elle permet de mieux en comprendre les rouages. Avec une légèreté stimulante, elle invite le spectateur à méditer sur la proximité qui existe avec le sujet souffrant, sur la nature singulière de cette affection, miroir à deux faces où chacun lit son propre reflet. Pour Isabelle Ganz, comédienne et auteur, qui connaît bien le parcours de cette maladie pour l’avoir vécu de l’intérieur, « la pièce donne la Permission d’une promenade au cœur de ce jardin où pousse la déraison ignorée, pourtant parfois si proche de nous ».

– Du 8 au 31 juillet 2011, tous les jours à 16 h 45. Théâtre des Amants, 1, place du Grand-Paradis, 84 000 Avignon. 
Réservations : 04 90 86 10 68. 
Renseignements : www.permissiondejardin.net